Menu
Plan d’amercoeur et du Mont Cornillon vers 1750

Le sanctuaire de Sainte-Julienne

Sainte Julienne a vécu 50 années dans la léproserie ou hospice de Cornillon, à la porte orientale de la cité de Liège, entre 1197 et 1247.

Depuis sainte Julienne au XIIe siècle jusque la révolution française, il s’agissait sans doute du plus important hôpital liégeois, confié à une tutelle mixte: le conseil de la ville et le prince-évêque. Environ 70 années après les évènements de la révolution française, soit en 1860, les carmélites ont repris le lieu et l’ont remarquablement développé.

En 2017, vu l’âge respectable des sympathiques carmélites, la gestion du sanctuaire a été confié à l’évêché de Liège. Le monastère a été repris par une communauté de sœurs clarisses, filles de sainte Claire d’Assise, elle-même contemporaine de Sainte Julienne et adoratrice du Saint Sacrement.

Le site est en cours de re-développement, avec un béguinage contemporain, une auberge, une salle polyvalente pour les groupes et bien entendu la chapelle. Vous lirez tout cela sur ce site.